Les nouvelles mesures pour les automobilistes de 2020

Après avoir remanié le contrôle technique, revu les limitations de vitesse et modifié le bonus-malus, découvrez ce que le gouvernement a concocté comme nouvelles mesures pour les automobilistes en 2020.

Limite de vitesse à 80 ou 90 km/h

Toujours dans le but de réduire la mortalité sur les routes, le gouvernement a autorisé quelques départements à repasser à une limite de vitesse de 90 km/h. Attention, les conditions sont très limitantes et les accidents qui pourraient arriver seraient sous la responsabilité des élus.

Radars

En 2019, plus de 400 radars dits “tourelles” ont déjà été installés. En 2020, c’est plus de 1 200 qui devraient suivre. Et bon à savoir : ces radars ne seront pas visibles sur Coyote et Waze.

Concernant les radars “classiques”, il y en aurait 4 400 en 2020, soit 10% de plus qu’en 2015.

Dans le même temps, les voitures radars vont aussi se développer sur toute la France, après les bons résultats de tests effectués en Normandie, Bretagne, Centre-Val de Loire…

Bon à savoir : les radars peuvent maintenant vérifier si le véhicule est bien assuré ou si le conducteur utilise son téléphone au volant.

Contrôle technique

Dans le but de moderniser ses outils et simplifier certaines décisions / tâches, le gouvernement passe au numérique.

Pour le contrôle technique, un site est maintenant en place pour choisir son centre de contrôle selon les prix.

Attention, il s’agit pour le moment d’une rumeur mais elle semble plausible : un fichier des fraudeurs serait à l’étude, et les plaques d’immatriculation des véhicules n’ayant pas validé leur contre-visite pourraient être reconnues par les radars, et les propriétaires verbalisés (135 € probablement).

Malus écologique

Nous vous en avions déjà parlé, le malus écologique, c’est-à-dire la taxe qui vise à dissuader les automobilistes d’acheter une voiture polluante va désormais dépendre de 2 barèmes (contre un seul auparavant).

Le 1er mars, c’est la norme WLTP qui sera la référence. Ainsi, le barème certes plus réaliste est aussi un peu plus cher.

Par ailleurs, pour les particuliers, le bonus pour l’achat d’un véhicule “propre” sera de 6 000 € pour une voiture de moins de 45 000 € et de 3 000 € pour une voiture entre 45 et 60 000 €. Au-delà de 60 000 €, le bonus sera nul, sauf pour les utilitaires légers et véhicules à hydrogène pour qui le bonus de 3 000 € est maintenu.

Pour les entreprises, l’aide ne pourra excéder 3 000 €.

Permis de conduire

Toujours dans une démarche de digitalisation, le gouvernement met en place un livret de formation numérique ainsi qu’un comparateur d’auto-école en ligne avec comparaison des prix, taux de réussite et nombre d’heures moyen avant obtention du permis.

Avec ces mesures, l’Etat espère un meilleur taux de réussite à l’examen et donc un permis moins coûteux à obtenir. Du côté des auto-écoles, on attend donc plus de transparence et de concurrence.

Téléphone au volant

Un automobiliste qui sera surpris avec son téléphone en main, en conduisant, risque désormais jusqu’à 6 mois de retrait de permis. De plus, toute autre infraction déjà constatée se verra aggravée si elle couplée à celle-ci.

Péages

Si nombre de mesures entraient en vigueur au 1er janvier, d’autres s’appliquent seulement depuis le 1er février, comme celle des prix des péages.

Une hausse de 0,85% est attendue.

 

Si certaines mesures sont déjà en place, d’autres sont encore à l’étude ou pourraient évoluer prochainement.
Vous pouvez compter sur Elat pour vous tenir au courant 😉